Sanofi : la contre-attaque relance le titre

Sanofi, le géant français de l’industrie pharmaceutique a vécu une année 2020 particulièrement difficile, marquée par ses ratés dans la course à la création d’un vaccin contre la Covid-19. Profitant finalement de comptes annuels meilleurs que prévus et d’un bon début d’année en Bourse, Sanofi envisage une année 2021 placée sous le signe de la reconquête.

102
Sanofi envisage une année 2021 placée sous le signe de la reconquête

Gérer les déceptions et les nouveaux projets

On aurait pu penser, peut-être cyniquement, qu’une pandémie aurait été fortement bénéfique à un géant des pharmaceutiques comme Sanofi. Cela a d’ailleurs été relativement le cas jusqu’en juillet 2020.

L’action du groupe avait alors connu un sommet à 95€. Mais la nouvelle du retard dans la conception du vaccin développé avec le britannique GSK, suite à de mauvais résultats d’essais cliniques, a changé la donne. Le titre a fini par atteindre un point bas autour des 77€ fin 2020. Il aura fallu de meilleurs résultats que prévus, en dépit d’une année malgré tout qualifiée d’« extrêmement difficile » par le directeur général Paul Hudson, pour relancer le cours à la hausse. Mais si les actions ont bondi, elles évoluent à proximité d’une forte zone de résistance autour des 82€.

a lire sur tradesources: Qui est Neoen, pépite française de l’énergie renouvelable ?

Au niveau de la recherche, Sanofi ne s’avoue pas vaincu et a décidé de contre-attaquer à plusieurs niveaux. D’abord les travaux en commun avec le britannique Glaxosmithkline continuent en dépit du retard accumulé. La sortie de ce vaccin à protéine recombinante est prévue pour le quatrième trimestre 2021 en fonction du résultat des essais cliniques.

Sanofi a également décidé de parfaire son retard au niveau de la technologie phare de la lutte contre la Covid-19, l’ARN messager. En effet, Sanofi et la biotech américaine Translate Bio viennent de démarrer une étude clinique de phase I et II autour d’un candidat-vaccin contre la Covid-19 basé sur l’ARN messager. De plus, Sanofi a récemment fait l’acquisition d’une autre biotech américaine du nom de Tidal Therapeutics, elle-aussi spécialisée dans la recherche fondée sur l’ARNm.

Enfin, le groupe français a annoncé un investissement de 400 millions d’euros sur cinq ans pour la création à Singapour d’un centre spécialisé dans la production de vaccins. Sanofi semble bel et bien décidé à revenir à nouveau aux avant-postes de la recherche médicale.

Comment investir sur l’action Sanofi ?

Les experts financiers de JPMorgan préconisent l’achat sur les actions Sanofi. La banque américaine envisage un objectif de cours à 93 euros. Goldman Sachs vise même les 103 euros. La banque d’investissement Jefferies voit l’action grimper jusqu’à 110 euros dans la foulée de la diffusion des résultats du laboratoire français au titre de l’exercice 2020. Surfant sur un bon début d’année, le titre est en hausse de 8% depuis début 2021. Et ce n’est peut-être pas prêt de s’arrêter si Sanofi mène à bien tous ses projets au niveau de la recherche, notamment contre la Covid-19.

Sanofi actions

finviz dynamic chart for  sny

Pour acheter des actions Sanofi via des CFD à risque limité, vous avez besoin d’un courtier en ligne. Ce dernier doit être régulé et règlementé. Nous pouvons vous en recommander certains notamment le courtier Alvexo.

Sanofi poursuit son développement

Le géant pharmaceutique entend bien effacer l’image laissée dans l’inconscient collectif d’une entreprise dépassée par la pandémie. Il a donc décidé de passer à la vitesse supérieure en envoyant des messages clairs au grand public comme aux investisseurs.

Déjà, Sanofi a décidé d’aider d’ici septembre à produire 20 millions de doses par mois des vaccins de ses concurrents Pfizer/BioNTech et Johnson & Johnson en Europe. Son vaccin maison, développé avec GSK, devrait ensuite arriver sur le marché. Suivi en 2022 par un second vaccin à ARNm.

Enfin, les investissements dans la biotech américaine Tidal Therapeutics ainsi que dans un grand centre de production de vaccin à Singapour montre la détermination de l’entreprise française à être en mesure de faire face à d’autres pandémies. Mais pas seulement. Grâce à l’avance de sa nouvelle pépite américaine au niveau de la recherche sur l’ARNm, c’est à la lutte contre le cancer que Sanofi va pouvoir s’attaquer dans les années à venir.