Investir dans les GAFAM : pourquoi et comment ?

20
Les GAFAM sont devenus des incontournables du portefeuille de l’investisseur averti.
Les GAFAM sont devenus des incontournables du portefeuille de l’investisseur averti.

Vous avez dit GAFAM ? Acronyme de Google-Alphabet, Apple, Facebook-Meta, Amazon et Microsoft, ce terme englobe à lui seul les cinq géants américains de la tech. Au total, les « Big Five » revendiquent une capitalisation boursière estimée à 8000 milliards de dollars. On vous raconte pourquoi ces poids lourds du Nasdaq sont devenus des incontournables du portefeuille de l’investisseur averti.

Avec l’essor du web, la généralisation de l’usage des smartphones et des réseaux sociaux, les GAFAM, ces fleurons de la technologie, exercent une influence croissante sur nos existences, accumulant au passage nombre de nos données. Ces entreprises représentent ainsi presque 50% de la composition du Nasdaq 100, l’indice des 100 valeurs américaines dont les capitalisations boursières sont les plus importantes et les plus liquides, et 25 % de la composition du S&P 500. Autant dire que les GAFAM sont devenues des incontournables du portfolio boursier.

Les GAFAM, des valeurs refuges ?

Vous souhaitez investir en bourse mais vous ne savez pas par où commencer ? Les GAFAM peuvent être une excellente rampe de lancement. Grâce à leur business model extrêmement rentable, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft bénéficient d’une situation de quasi-monopole qui les prémunit largement contre la concurrence. En effet, comme en témoignent les récents rachats de WhatsApp ou d’Instagram par Facebook, les « Big Five » n’hésitent pas à utiliser leurs bénéfices exorbitants pour racheter leurs concurrents lorsque ces derniers prennent de l’ampleur.

 

Même si le risque zéro n’existe pas, le risque de faillite de ces entreprises est quasiment nul et, si de nouvelles technologies devaient émerger dans les décennies à venir, il y a fort à parier que les GAFAM mettraient la main au portefeuille pour s’en emparer et prendre en charge leur développement.

Cette sécurité offerte par les cinq géants du numérique, qui ne cessent de gagner en influence, en font aujourd’hui des valeurs refuges. Au cours de l’année 2021, de nombreux investisseurs américains se sont ainsi détournés des bons du Trésor américain dont la rentabilité, en période de taux d’intérêt nuls, était insuffisante pour acheter des titres Apple désormais considérés comme l’un des actifs les plus sûrs de la planète.

La dynamique économique mondiale des « Big Five » est confortée par des perspectives de développement encourageantes, avec une croissance du commerce électronique de 16% par an aux États-Unis et même de 20% pour le « cloud computing ». Sans oublier Meta, qui se lance dans l’ère nouvelle du Metaverse et qui devrait bientôt être rejointe par Microsoft, Apple et Google-Alphabet parmi les acteurs majeurs du Web 3.0.

Investir dans les GAFAM, quelle méthode ?  

Vous comprenez l’opportunité d’investir dans les GAFAM ? Dans la mesure où ces entreprises ont été le moteur de performance des indices boursiers américains au cours de la dernière décennie, investir dans les géants de la tech américaine peut constituer un choix stratégique.

Oui, mais quel produit financier choisir ?

Produit financier réglementé, le plan épargne action (PEA) est un instrument attractif. Mais sont uniquement éligibles au PEA les actions des sociétés de l’Union européenne ou des fonds investis au minimum à 75% en Europe. Par chance, les émetteurs d’ETF (Exchange Traded Fund) rivalisent d’ingéniosité et il est désormais possible de détenir des actions GAFAM sous la forme d’un PEA grâce au mécanisme de la réplication synthétique.

Sans vous perdre dans les détails techniques, cette opération est utilisée par certains émetteurs pour commercialiser des ETF intégrant des actions européennes qui répliquent la performance d’actions extra-européennes au moyen d’un swap de performance. Ainsi, par exemple, la filiale du Crédit Agricole Amundi propose des ETF qui répliquent la performance du Nasdaq 100 et permettent d’investir dans les GAFAM. Sachant que le Nasdaq est un indice qui prend en compte le poids de chacune des entreprises qui le composent, cela signifie que la possibilité vous est offerte d’acheter un ETF en PEA contenant 50% d’actions de « big tech » américaines !

DÉCOUVREZ Les valeurs refuges de 2022

Une des solutions pour s’exposer sur le marché financier de la tech américaine pourrait être de fabriquer son propre ETF GAFAM sur un compte titre ordinaire (CTO). Il vous suffit d’acheter des actions de chacun des « Big five » par l’intermédiaire d’un compte ouvert auprès de n’importe quelle banque de renom tels Boursorama ou Saxo Bank. Vous pouvez passer également par un courtier réglementé sur le marché français et trader sur des cfd à risque limité. L’exercice est non seulement facilité par la baisse de 20 à 30% du cours des GAFAM au cours du mois de juillet 2022 mais aussi et surtout par les « stock split » réalisés par Google-Alphabet et Amazon.

En effet, les deux sociétés ont divisé chacune de leurs actions en vingt actions dont le cours a lui-même été divisé par vingt. Si cette opération n’a pas d’impact sur la valeur des entreprises concernées, elle contribue à rendre des actions autrefois très onéreuses (3400 dollars pour l’action Amazon fin 2021 et 2800 dollars pour l’action Google-Alphabet) plus accessibles aux particuliers.

Miser sur le long terme

Vous l’aurez compris, investir dans des GAFAM est une stratégie de long terme qui permet de dégager des revenus sur de longues durées. Par conséquent, si vous souhaitez multiplier votre investissement de départ par 100 en l’espace de 5 ans, vous n’êtes pas au bon endroit.

En revanche, si vous avez compris la philosophie de gestion passive propre aux ETF et que vous laissez vivre votre portefeuille, vous pouvez espérer réaliser des gains intéressants, avec un retour sur investissement annuel de l’ordre de 6 à 7% net. À condition de vous armer de patience et de ne pas vous précipiter à la revente au premier coup de froid qui s’abat sur les marchés !

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Article précédentLes 5 meilleures chaînes YouTube sur la Bourse
Article suivantBlé en bourse : les espoirs repoussent ?