Faut-il trader sur le cannabis ?

L’industrie du cannabis est en croissance exponentielle et certains producteurs s’envolent sur le Nasdaq. Le nombre de sociétés liées au cannabis à usage médical ne cesse en effet d’augmenter, notamment au Canada. Une tendance qui a généré une véritable effervescence en bourse et attire irrésistiblement les investisseurs. Est-ce pour autant le placement financier du moment ?

992
Le cannabis fait planer Wall Street

Une vague de légalisations et un marché en plein boom

Après des années de mise à l’index, le marché du cannabis s’emballe et fait de plus en plus le buzz. Certains pays modifient leur législation, à l’instar de l’Uruguay ou du Canada qui a légalisé l’usage récréatif du cannabis en octobre 2018, devenant le premier grand pays occidental à effectuer la démarche. En 2001, dans un premier temps, le Canada avait déjà légalisé l’usage du cannabis médicinal.

Une dizaine d’Etats américains ont légalisé la marijuana à usage récréatif. Selon un sondage Gallup, deux Américains sur trois se prononceraient désormais pour la légalisation de la Marijuana ; soit un pic de 66% de pro-légalisation au sein de l’opinion américaine.


©Gallup OCTOBER 22, 2018

AL_FR_logos_970x250

Bref, si l’on en croit la tendance, les Etats-Unis ne devraient pas tarder à autoriser la consommation de cannabis à usage médical dans les années à venir. Et d’autres pays leur emboîteront le pas.

a lire sur tradesources : Jay-Z rejoint le business du cannabis

Aux côtés du Canada et des Etats-Unis, l’Allemagne et l’Australie seraient les pays les mieux disposés à prendre la tête du secteur, en référence à leurs législations favorables à l’usage médical de la plante verte, et le vivier de jeunes start-ups prometteuses dans le domaine.

La marijuana attire les industriels de l’alcool et des cigarettes

Si le marché séduit pour le moment les petits laboratoires organisés en start-ups, les grands noms de l’industrie de l’alcool, du tabac et du soda affichent d’ores et déjà leur convoitise.

Quelques grandes entreprises ont même déjà investi dans des producteurs de cannabis, à l’instar de l’américain Constellation Brands, propriétaire notamment de la bière Corona, qui n’a pas hésité à placer 3.5 milliards d’euros sur le titre canadien Canopy Growth, portant sa participation au capital de cette entreprise canadienne spécialisée dans la marijuana médicale à 38%.

l’américain Constellation Brands actions

finviz dynamic chart for  stz

Selon une étude du cabinet d’analyses américain Grand View Research : « le marché mondial de la marijuana légale pourrait atteindre 146,4 milliards de dollars d’ici à la fin 2025 ». Les perspectives sont telles que le marché du cannabis pourrait rapporter autant que celui des cigarettes ou de la bière.

Même Coca-Cola envisagerait de commercialiser des boissons au cannabis pour lutter contre certaines inflammations, douleurs et crampes. Le fabricant aurait mené des discussions en ce sens avec la société canadienne Aurora Cannabis.

Les « weed companies » font planer la Bourse

On assiste en effet à l’émergence d’un nombre de plus en plus important d’applications thérapeutiques à base de cannabis. Des laboratoires américains et canadiens, des start-ups israéliennes de biotech notamment, travaillent à développer des médicaments dérivés du cannabis.

Cannabis médical

Les « weed companies » qui produisent de la marijuana à usage médicinal ont été introduites en Bourse pour tirer profit de la vague de légalisation en Amérique du Nord. Les premières l’ont été à la Bourse de Toronto. Ces compagnies sont maintenant bien cotées au Nasdaq, avec des capitalisations élevées, à l’instar de Tilray [NASDAQ : WEED], la start-up canadienne, qui a été la première société de ce secteur à réaliser une IPO aux Etats-Unis sur le Nasdaq.

Autre exemple notoire : Canopy Growth. Après une IPO au Canada en février 2017, à un prix approximatif de 11,50 dollars canadiens, le titre a flambé jusqu’à dépasser 76 dollars canadiens à la mi-octobre. Aujourd’hui, il s’échange autour de 51 dollars canadiens.

Canopy actions

finviz dynamic chart for  cgc

Rien d’étonnant à ce que les investisseurs particuliers s’intéressent de plus en plus à ce marché à fort potentiel de croissance. On retrouve sur les plateformes de trading les indices et actions de cannabis médical les plus en vogue tels que : Aphria, Aurora Cannabis, Canopy Growth, Tilray, Cronos Group, titres qui, rappelons-le, s’échangent sur les place boursières de New-York et Toronto.

Une bulle spéculative qui se perce ?

Il semblerait pourtant que la fièvre spéculative observée à l’automne dernier retombe quelque peu. Un phénomène déjà observé il est vrai avec la déferlante des cryptomonnaies en 2018.

Après le Bitcoin, c’est au tour du cannabis d'enflammer les marchésAprès la flambée du bitcoin, c’est au tour du cannabis d’attiser la flamme des investisseurs ! Si les valorisations des titres du cannabis sont excessives, les chiffres d’affaires des entreprises sont encore plutôt bas ou n’affichent pas encore des bénéfices vertigineux.

C’est le cas du titre « star » du cannabis Tilray, valorisé 10 milliards de dollars, qui a connu une sérieuse descente en Bourse après un énorme boom. Il n’en reste pas moins que la mise en ligne de la cotation a marqué l’histoire et souligne le changement de perception à l’égard d’un secteur en plein chambardement.

L’enthousiasme des investisseurs pour cette nouvelle valeur mobilière qu’est le cannabis est toujours d’actualité et continue à faire planer Wall Street ! La spéculation reste donc encore forte aux Etats-Unis, mais les valeurs les moins consistantes, quelques mois après, chutent. De nombreuses entreprises surfent sur la vague du business du cannabis mais les business modèles les moins performants sont voués à disparaître.

L’Europe gagnée par l’euphorie du cannabis légal

Devant la mue du marché du cannabis outre-Atlantique, de nombreux investisseurs européens cherchent à savoir comment investir dans le cannabis légal. L’Amérique du Nord, ouvrant la voie à la légalisation de « l’or vert », pourrait être imitée ces prochaines années par l’Europe. Et le cannabis médical représentera certainement les deux tiers du marché d’ici 2025.

Dès qu’il y aura spéculation sur la légalisation en Europe, la bulle va continuer, les investisseurs se projetant de plus en plus nombreux sur un marché prometteur qui pourrait valoir des milliards dans plusieurs années. La majorité des valeurs – il y en aurait à peu près 300 –  s’échangent pour le moment principalement sur le marché américain, mais elles ne vont pas tarder à gagner le marché européen.

Preuve de l’intérêt croissant des investisseurs européens pour le secteur et première en Europe, une société danoise de cannabis thérapeutique, StenoCare [XSAT :STENO], a réussi son introduction à la Bourse de Copenhague le 26 octobre dernier. Si le cannabis à usage récréatif est toujours interdit au Danemark, il faut savoir que ce pays est l’un des rares en Europe à avoir autorisé la production du cannabis sur place.

Comment investir dans le cannabis ?

AL_FR_Gold_970x250_t01

Tout d’abord, pour répondre à ceux qui hésiteraient en raison d’un problème de légalité, investir dans une entreprise de cannabis est légal en France à partir du moment où cette dernière l’est dans son pays. Vous pouvez donc depuis la France investir sans problème dans une entreprise étrangère.

On peut utiliser le même courtier Bourse que l’on a l’habitude d’utiliser pour trader sur le marché du cannabis, en vérifiant bien qu’il pratique des frais bas sur les marchés américains – puisque les titres phares du cannabis s’échangent surtout sur le Nasdaq.

Il faut prendre conscience que l’on est sur un marché spéculatif, pas encore forcément mature, il est donc nécessaire de bien gérer les risques. En conclusion, l’or vert s’adresse avant tout aux traders avertis !