Comment trader le pétrole ?

Matière première très prisée et ressource limitée, le pétrole est l’une des plus tradées au monde. Pour spéculer sur le pétrole, pas d’autre choix que de maîtriser des rudiments de géopolitique internationale et de connaître certains codes incontournables.

414
Le pétrole est la matière première la plus tradée au monde

Le pétrole lié à une géopolitique complexe

Avant de se lancer dans le trading du pétrole, les investisseurs doivent avoir en tête la carte de la répartition des ressources en hydrocarbures.

AL_Banner_GetTheRightSignals_1000x300

L’or noir se trouve en grande partie au Moyen-Orient, où la situation politique instable influe grandement sur l’offre et la demande, comme cela a été le cas, par exemple, avec les deux guerres du Golfe.

Plus récemment, les tensions se sont accrues entre Téhéran et Washington, après l’attaque imputée à l’Iran de deux pétroliers dans le Golfe d’Oman, proche du détroit d’Ormuz, la fameuse voie maritime stratégique pour la circulation du pétrole. Il faut savoir que l’Iran menace régulièrement de bloquer ce détroit.

Bref, ce bras de fer entre les deux pays, souvent accompagné de manœuvres navales, risque, à tout moment, d’affecter directement les cours et ravive les craintes des marchés mondiaux.

A la différence, certains conflits peuvent provoquer une envolée des prix. Par exemple, lors de la guerre civile en Libye en 2011, les prix du pétrole ont augmenté de 25% en quelques mois !

Les pays les plus gros producteurs de pétrole

Les Etats-Unis sont aujourd’hui le premier producteur mondial d’hydrocarbures, suivis par l’Arabie Saoudite et encore la Russie. Depuis l’arrivée de Trump au pouvoir, avec l’exploitation des gisements de schistes, les Américains ont récupéré la première place et même contribué à redynamiser le secteur pétrolier.

Dans la course aux hydrocarbures, l’Iran, gros producteur mondial, après avoir été mis sur la touche par les sanctions commerciales initiées par les Etats-Unis, entend retrouver une position de force en augmentant notamment ses exportations.

Pour trader le pétrole, il importe donc de suivre de près la politique internationale. Rares sont les crises politiques majeures au Moyen-Orient qui n’interagissent pas avec les marchés financiers. Seulement lorsque la production mondiale est excédentaire, les soubresauts de la politique internationale semblent avoir une influence moins marquée.

Le pétrole tradé: Brent et WTI

Trading du Brent et WTILe pétrole est une matière première qui constitue encore aujourd’hui la principale source d’énergie mondiale, et ce malgré l’émergence des énergies renouvelables comme l’éolien ou le solaire. Etonnamment même, les investissements dans l’énergie pétrolière sont à la hausse, d’après le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie.

Une fois acheté, le pétrole est dérivé en de nombreux produits, tels que l’essence, le diesel, des produits pétrochimiques ou encore des produits de beauté. Comme sa demande est élevée pour une variété importante de biens, sa volatilité est élevée – provoquant ainsi des spreads serrés.

Pour les traders, les opportunités sont immenses mais les risques ne le sont pas moins.

Sur le marché mondial, le baril de pétrole dit de “Brent” – produit dans la mer du Nord – constitue deux tiers des contrats échangés. L’autre tiers revient au pétrole de référence de l’Amérique du Nord, le pétrole dit “WTI” (West Texas Intermediate), appelé aussi pétrole brut.

Le marché du pétrole est donc un marché sur lequel chaque type de pétrole possède sa propre cotation. WTI et Brent sont les plus tradés au monde. Il existe aussi l’Arabian Light, qui vient du Moyen-Orient. En France, on s’intéresse plus au prix du Brent, et aux Etats-Unis, naturellement, au prix du WTI, produit sur le sol américain.

A Lire sur Tradesources Énergies vertes : le placement en plein boum

Le rôle de l’OPEP

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (l’OPEP) fait fluctuer les cours du pétrole. La plupart des réserves mondiales de pétrole se trouvent en effet chez les pays membres de l’OPEP. Si vous souhaitez trader le pétrole, il est impératif de suivre les décisions de cette organisation internationale.

Par exemple en 2016, l’OPEP a partagé sa volonté de réduire la disponibilité du pétrole de près de 2% à l’échelle mondiale. En quelques heures, le baril de Brent a presque doublé, passant de 44 dollars à 88 dollars !

Indispensable aussi à l’apprenti trader : connaître le nom des principaux fournisseurs de pétrole, tous disponible sur le site de la United States Energy Information Administration.

Par ailleurs, le changement climatique influe sur l’offre et la demande. Ainsi, les étés de plus en plus chauds provoquent en général un regain de consommation de pétrole – les consommateurs ayant besoin de réfrigérer leurs maisons et leurs voitures. Les hivers froids requièrent encore plus de pétrole pour le chauffage.

La lecture de deux rapports est d’ailleurs fortement recommandée avant chaque séance.

Le premier est le rapport statistique de l’American Petroleum Institute, publié chaque semaine qui partage une analyse complète sur plus de 80% de la production totale des raffineries dans le monde.

Enfin, le second, le rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Energie, qui propose un rapport complet sur les barils de pétrole de type WTI.

Qui consomme le pétrole ?

Si connaître le contexte géopolitique lié au pétrole est primordial, il faut également connaître les pays qui consomment le plus – car ce sont là où les traders échangeront le plus.

Traditionnellement, les marchés américains et européens sont les plus grands consommateurs au monde. On dit même que les Etats-Unis consomment tellement de pétrole, qu’il faudrait sept planètes et demie si chaque pays dans le monde en consommait autant !

Depuis une décennie, la consommation de pétrole s’est aussi fortement accrue dans les pays asiatiques, notamment au Japon et en Chine. Comme pour le Moyen-Orient et les Etats-Unis, il est fortement conseillé de s’informer sur la situation politique de chaque pays en Asie – et de ses relations avec l’Occident !

Comment spéculer sur le pétrole ?

Une fois armé de ces connaissances et de rudiments de trading, il faut comprendre la courbe des contrats à terme (future) afin de prévoir la demande au court et long terme.

Lorsque les traders lisent cette courbe, ils doivent distinguer un contango – lorsque le marché est en report. En clair, un contango est ce que l’on appelle une “tendance baissière” où les investisseurs payent plus qu’à l’habitude pour acquérir du pétrole.

A l’inverse, si le marché est en déport on parle de backwardation, cela veut dire que le prix est supérieur au prix du contrat à terme sur une matière première. On parle alors de “tendance haussière”.

Vous devez toujours utiliser l’effet de levier avec précaution et utiliser les ordres stop pour limiter les pertes si jamais le cours du pétrole n’allait pas dans le sens que vous aviez prévu.

Pour le trader professionnel Stéphane Ceaux-Dutheil, les cours du pétrole sont « devenus un vrai baromètre de la santé de l’économie mondiale », comme il l’analysait dernièrement dans son analyse quotidienne sur Alvexo.

Prenez en compte que le pétrole brut est coté en dollars sur le marché, comme la plupart des autres matières premières. Lorsque vous tradez depuis une plateforme de trading, vous devez prendre en compte le taux de change si vous disposez d’un compte en euros.

Où trader le pétrole ?

Le pétrole est le plus souvent tradé sur des marchés dédiés aux particuliers. Par ailleurs, les traders peuvent également investir par l’intermédiaire de fonds négociés en bourse (ETF) dans le secteur de l’énergie. Les principaux ETF dans cette industrie sont: l’Energy Select Sector SPDR (XLE), le Vanguard Energy ETF (VDE) et le United States Energy Fund (USO).

signaux de trading