Les 5 outils de trading indispensables

34
Bien trader avec les bons outils

Vous débutez sur les marchés ? Tradesources vous présente les 5 principaux outils du trader : plateforme de trading, broker en ligne, logiciel de trading automatique, signaux de trading et analyse technique…

1/ La plateforme de trading, l’outil n°1

La plateforme, c’est l’outil de base. Il faut la comprendre comme un espace à part entière, comme une salle de marché. Sur une plateforme, vous pouvez parcourir la liste des actifs, les analyser, et bien sûr effectuer vos transactions.

MT4 reste l’une des plateformes les plus utilisées, et les plus populaires, plus aimée encore que sa petite sœur plus performante MT5.

Mais ces plateformes ne sont pas toujours nécessaires. Des brokers haut de gamme comme eFinno par exemple proposent leur propre plateforme « maison », tout-en-un et personnalisable, sans risque de se disperser entre les interfaces.

2/ Le broker en ligne

Un broker, ou courtier, est la société qui peut vous donner accès à ces plateformes. En outre, il faut noter que certains brokers proposent leurs propres plateformes, en plus d’un accès à MT4.

Il faut savoir que tous les courtiers en ligne ne se ressemblent pas. Les interfaces et les contenus qu’ils offrent ne se valent pas toujours, notamment en termes de clarté. Des brokers comme Admiral Market ou eFinno se démarquent par exemple par des efforts particuliers de pédagogie.  Et surtout, certains sont plus complets que d’autres. On appelle ces brokers « plateformes tout en un » dans la mesure où ils offrent de très nombreux services de trading regroupés au même endroit. Vous y trouverez des informations, des analyses techniques, des vidéos, etc.

3/ Le logiciel de trading automatique, l’outil dangereux ?

En 2023, on ne parle plus que de cela. Les « algos » et autres « intelligences artificielles » qui feraient mieux que les hommes. Dernier en date : le chat GPT qui permet de fournir des informations précises à toutes les questions que vous vous posez.

Les salles de marché n’ont pas attendu l’engouement populaire pour ces machines avant de parier sur l’automatisation des processus et des transactions. A leur tour, les particuliers se sont demandé si les robots de trading peuvent les aider. Et si certains traders non institutionnels sont séduits, d’autres se mordent les doigts d’avoir confié leur argent à une machine.

La position de Tradesources sur ce point est claire : la prudence s’impose.

Des précautions doivent être prises lorsqu’on songe à laisser faire une intelligence artificielle pas toujours précise. Il est très facile de perdre son capital investi en quelques minutes si on laisse un logiciel automatique le gérer. Au final, l’effet pervers est le suivant : vous passez plus de temps à superviser l’outil, à vérifier que le logiciel fait correctement son travail que vous ne l’auriez fait sans.

4/ Les signaux de trading : meilleur compromis homme/machine

A l’inverse, vous avez cet outil boursier indispensable : les signaux de trading. Ils calculent pour vous les points d’entrée et de sortie intéressants pour chaque actif. Ils servent à détecter et rendre visible des potentiels de marché sur des milliers d’actifs.

Mais contrairement aux robots de trading, vous gardez le contrôle : c’est vous qui décidez ou non d’investir sur un actif. Les recommandations de « Prise de Profit » et de « Stop Loss » restent ce qu’elles sont censées être : de simples recommandations, certes puissantes, mais des recommandations que vous avez le choix de suivre ou non en fonction de vos moyens et des risques que vous êtes prêts à supporter.

L’équilibre « trader – automatisation » est donc assurée. Les signaux de trading sont un des outils préférés des investisseurs en ligne.

5/ L’outil graphique : l’analyse technique

Le comprendre, c’est bien, le voir, c’est mieux.

Qu’est-ce l’analyse technique boursière pour un trader particulier ? C’est la possibilité de prévoir le comportement probable des prix, grâce au croisement de plusieurs courbes sur un graphique. Le principe est vieux comme le monde : les traders tentent de prédire l’avenir à partir de comportements passés. C’est le rôle de l’analyse technique.

Le graphique – ou la charte graphique – est donc votre outil de travail pour anticiper l’évolution des prix d’un ou plusieurs actifs.

L’outil graphique est composé d’au moins deux éléments principaux. La courbe des prix, à laquelle on ajoute ensuite des outils statistiques représentés par d’autres courbes.

La courbe des prix

Elle représente tout simplement l’évolution des prix d’un actif sur un axe de temps. Elle est modulable : vous pouvez choisir de vous focaliser sur des années, des mois, des jours ou même des minutes seulement pour ceux qui veulent faire des transactions sur le moment et à très court terme.

Les autres courbes

Les autres lignes / moyennes mobiles / zones graphiques, sont toutes calculées à partir de la première courbe des prix.

On peut faire apparaître ces courbes secondaires en activant toute une série d’outils statistiques en quelques clics. A l’arrivée, vous obtenez des fourchettes probables de prix entre lesquels l’actif ets censé évoluer. Vous pourrez alors choisir d’entrer ou de sortir d’une position dans la zone qui apparaît.

La liste des outils de trading mentionnée paraîtra sans doute incomplète à ceux qui jonglent avec les chandeliers japonais et bandes de Bollinger. Mais il fallait faire un choix parmi les essentiels. Nous mentionnerons aussi le calendrier économique, le plan de trading, essentiel dans la construction d’une stratégie !

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des votes : 1

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Article précédentEfinno vs IG : le comparatif
Chercheur et rédacteur spécialisé en finance de marché. Heureux Papa de deux enfants, Sébastien Allois contribue à diverses publications économiques, en français et en anglais. Ses thèmes de prédilection recoupent le Forex et les fonds indiciels.