Tout savoir sur l’indicateur Ichimoku

35
L'indicateur Ichimoku est un principe clé de l'analyse technique
L'indicateur Ichimoku est un principe clé de l'analyse technique

Point de trading sans analyse technique ! Tradesources vous présente l’indicateur Ichimoku, inventé par le journaliste japonais Goichi Hosoda afin de compléter les informations délivrées par les chandeliers japonais en fournissant une vision unique de l’évolution des prix basée sur le passé, le présent et le futur.

Qu’est-ce que l’indicateur Ichimoku ?

Vous connaissez peut-être les chandeliers japonais, utilisés dès le 17e siècle au Japon pour représenter les variations du cours du riz, piliers de l’analyse technique pour anticiper le futur d’un cours de bourse à partir d’une période passée. L’indicateur Ichimoku est lui aussi un principe de base de l’analyse technique.

Ichimoku kinko hyo signifie en japonais « l’équilibre des graphiques en un seul coup d’œil ». Le grand avantage de ce système boursier est qu’il permet de déceler les niveaux clés de support et de résistance qui se sont manifestés dans le passé, mais aussi ceux qui agiront dans le futur.

Particulièrement utile, le « nuage » (ou cloud) est l’un des composants clés du système Ichimoku. En effet, il permet de définir les zones d’équilibre en un éclair et de donner un aperçu rapide de la tendance actuelle d’un cours.

Afin de comprendre le système Ichimoku, vous devez connaître les cinq lignes principales qui le composent. L’occasion de faire connaissance avec quelques termes japonais car la Bourse a un jargon bien à elle.

La Tenkan représente la moyenne du pic le plus haut et du pic le plus bas au cours des neuf dernières périodes tandis que la Kijun représente la moyenne du pic supérieur et du pic inférieur sur les 26 dernières périodes. La Tenkan et la Kijun sont tracées dans le présent.

La Senkou Span A (SSA) correspond à la moyenne de la Tenkan et de la Kijun et la Senkou Span B (SSB) représente la moyenne du pic supérieur et du pic inférieur sur les 52 dernières périodes. La SSA et la SSB sont projetées 26 périodes dans le futur et le nuage est l’expression de l’écart entre la SSA et la SSB.

Enfin, la Chikou (Lagging span) est considérée comme la « mémoire du marché » car elle représente les prix de clôture décalés de 26 périodes dans le passé.

Afin d’appréhender au mieux le système Ichimoku, vous devez également connaître les trois piliers sur lesquels il s’appuie : la théorie du temps, la théorie des vagues et la théorie du prix.

Combinés aux signaux de trading traditionnels, ces piliers sont particulièrement utiles puisqu’ils permettent de renforcer l’autosuffisance du système Ichimoku. Pourquoi ? En fournissant des signaux validés tout en rendant plus aisée la gestion de position en raison du caractère très visuel des niveaux clés qui exerceront une influence ou ont exercé une influence sur les cours (en tant que support ou résistance).

Comment utiliser l’indicateur Ichimoku ?

Vous êtes convaincu et souhaitez utiliser le système Ichimoku pour trader ?

Tout d’abord, vous devez savoir que si l’indicateur Ichimoku est un outil très puissant, sa maîtrise nécessite une parfaite connaissance des bases théoriques. En effet, comme l’indique son créateur, Goichi Hosoda lui-même : « Sur les quelques 10 000 personnes qui pratiquent Ichimoku, seule une dizaine le comprend vraiment. »

Pas très encourageant mais si la technicité de la méthode d’investissement Ichimoku ne vous a pas refroidi, vous allez à présent découvrir les principaux signaux d’achat, de vente et de gestion de position à connaître avant de pratiquer sur les marchés financiers.

Premier signal : Il se manifeste par le franchissement de la Kijun. À la hausse, il s’agit d’un signal d’achat ; à la baisse c’est un signal de vente. Notez qu’avant d’estimer si la Kijun a été franchie, il convient d’attendre la fermeture du chandelier japonais pour être sûr d’être en face d’un vrai signal. Car, oui, les faux signaux ne manquent pas en trading !

Second signal : le franchissement du nuage par les cours. Le nuage symbolise l’équilibre du marché financier. Quand les cours s’en affranchissent, un déséquilibre survient qui constitue une opportunité potentielle pour le trader averti que vous êtes.  Une sortie par le haut se résume à un signal d’achat tandis qu’une sortie par le bas équivaut à un signal de vente.

Vous avez identifié le signal. Premier point. Vous devez maintenant rechercher sa validation. Et c’est là qu’intervient la Lagging span ou encore « la mémoire du marché ». Efficace, elle joue un rôle de filtre et permet de repérer les faux signaux.

Reprécisons. Pour la validation d’un signal d’achat ou de vente, aucun obstacle ne doit s’élever face à la « Lagging span ». Ce n’est qu’une fois les obstacles franchis (nuage, ligne de tendance, Tenkan, Kijun etc.) que vous pourrez considérer le signal comme validé et qu’il vous sera possible d’entrer en position.

De l’art de combiner les indicateurs pour un trading optimisé

Si l’Ichimoku peut être utilisé seul, vous pouvez également le combiner avec d’autres indicateurs boursiers qui vous permettront de faire émerger des confluences et de renforcer votre stratégie de trading.

De l’avis des meilleurs experts, la combinaison du nuage avec l’indice de force relative constitue l’une des plus judicieuses. L’utilisation du RSI (Relative strengh index) est particulièrement utile dans la mesure ou cet indicateur permet d’identifier les divergences ainsi que les configurations d’inversion à forte probabilité. Non seulement, le RSI aide à localiser les renversements, mais il permet en plus d’identifier des renversements de tendance sur le long terme qui peuvent vous permettre de maximiser vos gains.

À présent que vous connaissez les bases, il ne vous reste plus qu’à vous lancer. Ayez toutefois en tête que les informations délivrées dans cet article constituent des fondamentaux qu’il vous faudra compléter par de nombreuses lectures avant de prétendre maîtriser l’Ichimoku !

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Article précédentFaut-il acheter de l’or cet été ? Et comment faire ?
Article suivantLes 5 meilleures chaînes YouTube sur la Bourse