Comment utiliser les bandes de Bollinger ?

Les bandes de Bollinger sont l’indicateur d‘analyse de finance de marché le plus populaire. Créée par l’analyste John Bollinger au début des années 1980, la méthode est désormais un classique, un outil graphique indispensable aux traders, reconnu pour sa précision.

196
Les bandes de Bollinger sont l'indicateur technique dont les traders ne peuvent se passer

Qu’appelle-t-on « les bandes de Bollinger » ?

Outil graphique facile à lire et visualiser, il compte parmi les fondamentaux de l’analyse technique boursière moderne.

Les bandes de Bollinger sont composées de trois courbes. Deux courbes correspondent aux prévisions minimales et maximales sur un temps donné, alors que celle du milieu montre l’écart-type entre les deux, à la manière d’une moyenne. Ces courbes forment une sorte de tube ou de couloir qui ensserrent la série financière.

Advertisement

Créées dans les années 1980 par le trader et analyste américain John Bollinger, les courbes permettent de prévoir des tendances de marché, aussi bien les poursuites que les changements brusques, mais aussi les phases de stabilité. Bref, elles rendent compte de la volatilité des sous-jacents et de l’évolution des cours. Certaines appli mobiles en proposent des versions simplifiées.

Précieux outil pour quantifier un investissement, les bandes peuvent, si elles sont bien utilisées, montrer un sommet ou un creux de marché potentiel et ainsi déterminer avec une haute précision les objectifs de prix. Statistiquement, 95% des valeurs observées se trouvent entre les deux bandes extrêmes.

Pour trouver la moyenne sur une période donnée de 20 jours – paramétrage par défaut dans les logiciels de trading -, il suffit de calculer la somme des clôtures du cours sur 20 jours, divisée par le nombre de jours.

Pour calculer la valeur de la bande supérieure, il faut ajouter les deux écarts types à la valeur obtenue de la moyenne mobile – soir 20 jours –. Enfin, pour calculer la valeur de la bande inférieure, il faut enlever deux écarts types à la valeur obtenue de 20 jours.

Comment lire les bandes ?

Les bandes de Bollinger permettent d’anticiper les mouvements des marchés, aussi bien les phases de récession que les moments propices pour investir. C’est donc très instinctivement que la plupart des traders les consultent de manière quotidienne.

Afin d’approfondir sa recherche sur les tendances à venir, il suffit de lire entre la bande supérieure et la bande inférieure, ce qui désigne l’ensemble des dispersions des prix et montre ainsi la fluctuation des cours des actifs en Bourse.

Si les bandes sont proches l’une de l’autre et que l’écart est petit, la volatilité est faible. Ce schéma représente le moment le plus propice pour être actif sur les marchés. On l’appelle “période de consolidation” ou “mouvement non-directionnel” suivant l’industrie.

En période de grande incertitude, les bandes sont espacées : la volatilité est importante et les mouvements se traduisent par de nouveaux mouvements directionnels.

On peut les identifier facilement grâce aux mouvements de resserrement propres aux bandes de Bollinger, qui indiquent une nouvelle phase économique. On les appelle également tendances haussières, représenté par la lettre “W” sur les graphiques en cas de rebond ou, à l’inverse, mouvement baissier – représenté par la lettre “M”.

Le ‘Bollinger squeeze’

Autre élément à retenir des bandes de Bollinger : les courbes permettent d’annoncer des périodes de cassure, propices aux opportunités financières.

Avant ou après un mouvement haussier ou baissier, les deux courbes extrêmes des bandes se rétrécissent. C’est le début d’une phase d’opportunités, sur lesquels les « breakout traders » investissent.

Les experts recommandent de se familiariser avec les bandes de Bollinger pour identifier les moments d’opportunité succédant un “Bollinger squeeze”, également appelé “moment de cassure”.

Bref, les bandes de Bollinger sont vivement recommandées pour les investisseurs spécialisés dans les mouvements non-directionnels. Cet outil compte de nombreux potentiels, mais il convient de rappeler que les traders ne l’utilisent jamais seul et le combinent avec d’autres outils techniques.