Le Bitcoin en phase de correction

Alors qu’il était perçu comme une tendance éphémère il y a encore quelques années, le Bitcoin est devenu incontournable. Il a franchi plusieurs seuils historiques pour venir corriger récemment. Le point avec Tradesources sur le phénomène Bitcoin.

38
Forte correction sur le Bitcoin

Entre records et correction

En moins d’un an, le Bitcoin est passé de 5000 dollars à 65 000 dollars l’unité. Alors que certains experts débattent de sa chute, d’autres continuent de parier sur la poursuite de son ascension fulgurante. Il y a quelques mois, le cours du BTC franchissait le seuil symbolique des 50 000 dollars.

Les investissements massifs de plusieurs entreprises telles que Tesla, PayPal ou encore Visa et Mastercard dans la crypto-star ont dopé son cours.

Comme toutes les monnaies digitales, le Bitcoin s’échange sur les plateformes sécurisées de trading en ligne. Au quatrième trimestre de 2020, on comptait près de 400 000 transactions journalières ! L’IPO de Coinbase, l’une des deux plateformes de trading les plus populaires, a d’ailleurs propulsé le cours du BTC à son sommet historique : 65 000 dollars.

Depuis, il a entamé une correction à la baisse qui n’a pas surpris les experts. Il a été durement touché et ces derniers s’attendaient à une phase de correction majeure.

a lire sur tradesources : “Comment protéger son portefeuille boursier en 2021 ?”

La cryptomonnaie a déjà expérimenté à plusieurs reprises ce genre de baisse qui ne semble pas étioler la confiance des investisseurs. Il a déjà montré des signaux positifs de retour haussier même si certains analystes assurent que son prix pourrait s’effondrer de 50%.

Un refuge à l’inflation ?

A l’abri des régulations, le Bitcoin est devenu peu à peu une valeur refuge, presqu’en concurrence avec l’or. La tendance s’est accentuée avec la pandémie du coronavirus.

“Le taux de chômage élevé et la forte baisse de l’activité économique ont entraîné une très faible inflation, voire une déflation, au cours de l’année dernière [aux États-Unis].”, rapporte l’économiste Claudia Sahm à la revue Cryptonews.

Et l’ascension du Bitcoin est à mettre en relation avec le fait que les institutions comme les entreprises ont essayé de trouver une parade à l’inflation et à la baisse du dollar.

Le Bitcoin se démocratise

Ces deux dernières années, Microsoft, Home Depot, Whole Foods, Starbucks ou encore Tesla et PayPal ont commencé à accepter les paiements en Bitcoin.

Ces investissements encouragent les plus petites entreprises à en faire autant. En Suisse, Puzzle ITC a même proposé à ses salariés d’être rémunérés en Bitcoin. Résultat : près de 15% de ses employés ont accepté, et une publicité réussie pour l’entreprise comme le rapporte Sarah Pfeiffer, chef de projet chez Puzzle ITC.

Mais le Bitcoin, sans appartenance à un pays, sans régulation internationale et avec une volatilité élevée, continue de générer des inquiétudes.

De nombreuses personnalités politiques se sont exprimées contre la cryptomonnaie pendant plusieurs années, dont la directrice du FMI Christine Lagarde et Janet Yellen, secrétaire d’État au Trésor américain.

A tel point que l’idée d’un euro numérique commence à faire son chemin. Son arrivée sur le marché pourrait devenir réalité d’ici 5 ou 6 ans.