Le Bitcoin à 10 000 dollars ? Le scénario

40
Le bitcoin poursuit sa chute sur fond d'inflation
Le bitcoin poursuit sa chute sur fond d'inflation

Et si le bitcoin chutait à 10 000 dollars…. Un scénario pessimiste que de plus en plus d’analystes et d’investisseurs ne peuvent s’empêcher de concevoir face au crash de la plus prometteuse des cryptos dont le cours est passé sous le seuil des 20 000$.

Le bitcoin a perdu plus de 50% de sa valeur

Le réveil est difficile pour les cryptomonnaies. Depuis son dernier haut de novembre, le cours du bitcoin a dégringolé de 50 %. S’il descendait au prix plancher de 10 000 dollars, le bitcoin atteindrait son niveau le plus bas depuis septembre 2020. Une descente aux enfers qui s’inscrit dans le cadre d’une large correction des marchés. Alors qu’on le pensait stabilisé, aux alentours de 20 000$, BTC s’échangeait mercredi matin aux environs de 19 670 dollars (Google Finance).

Entre pauses et plongeons des cours, personne ne peut vraiment se lancer dans des pronostics sur l’avenir des cryptos. Concernant le bitcoin, il existerait davantage de probabilités pour une chute à 10 000 dollars plutôt qu’une remontée à 30 000 dollars. De nombreux facteurs peuvent impacter les cours : de l’inflation à la possibilité d’une récession en passant par la mise en place d’une régulation.

 

Mais les expectations vont néanmoins bon train et le choix du scénario catastrophe semble largement privilégié, surtout chez les crypto-sceptiques. La confiance des investisseurs semble ébranlée. Wall Street se prépare au pire d’après un sondage mené par MLIV Pulse auprès d’un panel de 950 financiers, publié par Bloomberg.

À contre-courant, le Salvador…

Voix discordante dans la bérézina ambiante : le Salvador. Le président de ce petit État d’Amérique centrale, Nayib Bukele, continue ses achats de bitcoins malgré la volatilité – 80 nouveaux en tout acquis au prix de moyen de 19 000 dollars pour un total de 1,52 millions de dollars. Il disposerait désormais d’une réserve de 2.381 bitcoins.

La stratégie est risquée et osée si la cryptomonnaie était menée à poursuivre sa chute à court terme, mais pourrait s’avérer tout aussi bien un coup de maître à long terme. En attendant, le Salvador, qui a été le premier pays à adopter le bitcoin comme une monnaie légale en 2021 au même titre que le dollar américain, a perdu la moitié de ses investissements.

Mais le pays semble bel et bien décidé à poursuivre sa crypto-révolution, enlevée par un président pro-tech, décidé à s’émanciper des États-Unis coûte que coûte et suivi par un population peu « bancarisée ».

Vers un affaiblissement de la tendance baissière ?

Les analystes chartistes distingueraient, d’après la diminution de l’amplitude baissière, un fléchissement de la tendance à la baisse du cours du bitcoin, avec des rebonds peu marqués. Mais en conclure qu’il aurait atteint son « bottom » pour ce cycle serait prématuré.

Après la publication (ou fuite de données ?) des chiffres de l’inflation américaine hier, qui ont ébranlé les marchés financiers mondiaux avec un record de 40 ans, le bitcoin poursuivait sa chute, en recul de 3,65%.

Si certains préfèrent se diriger vers des placements moins risqués, tels que les obligations d’Etat, on trouve encore parmi les investisseurs institutionnels de fervents supporters de la crypto star qui continuent de croire en son potentiel d’investissement.

Le PDG de MicroStrategy, Michael Saylor, avertissait en juin sur Twitter : l’inflation et le bitcoin n’ont pas encore atteint leur sommet.

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Article précédentAction Tesla : mauvais 2e trimestre en perspective ?
Article suivantDans quoi investir en 2022 pour être rentable ?