Télétravail : ces pionniers du “sans bureau”

Le télétravail, qui permet de réduire les coûts des employeurs, a fait plonger de nombreux secteurs comme l’immobilier ou les transports. L’impact sur la productivité et la croissance n’est pas encore connu. Néanmoins, une chose est sûre : la limite entre vie privée et vie professionnelle tend à s’atténuer.

21
Le télétravail est-il une solution à long terme ?

Le télétravail, une solution à long terme ?

Pour certains, c’est l’occasion de mêler vies professionnelle et personnelle en harmonie ; pour d’autres, c’est un confinement prolongé avec un risque d’ITT pour cause de claustrophobie.

Le télétravail, qui s’est généralisé avec la pandémie de Covid-19, est même devenu l’objet en France d’âpres négociations entre organisations syndicales et patronales. L’expérience du premier confinement, avec cinq millions de salariés en télétravail du jour au lendemain, avait mis le doigt sur de nombreux problèmes juridiques.

Avec le reconfinement et les consignes d’Emmanuel Macron, les Français doivent à nouveau y avoir recours massivement.

AL_FR_logos_970x250

Bercy a même publié une note d’information à l’adresse des entreprises pour s’y retrouver, intitulée “Entreprises, ce que vous devez savoir sur le télétravail“.

Si en France le patronat semble réticent, aux Etats-Unis certains géants de la Silicon Valley n’hésitent pas à l’encourager.

a lire sur tradesources : “Le boom des traders en ligne”

Pour Microsoft par exemple, il n’y a pas l’ombre d’un doute : le télétravail est une option envisageable quel que soit le poste au courant d’une carrière. Alors que Google et Facebook ont annoncé que leurs employés retourneraient probablement au bureau d’ici l’été prochain, Microsoft a proposé à ses employés de télétravailler de manière permanente.

Mais comme le rapporte Capital, cette décision a un prix : chaque salarié qui décidera de travailler à distance devra renoncer à son espace de travail dans les bureaux de Microsoft.

Des quartiers d’affaires vidés

Si le télétravail est apparu comme incontournable pendant le confinement dans le monde entier, les commerces des quartiers d’affaires ont été durement impactés.

Comme le rapporte un article du New York Times, moins de 10% des employés dans la finance sont retournés à leur bureau.

La plupart des entreprises attendent un vaccin contre le coronavirus ou tout simplement la chute des loyers commerciaux.

Une opportunité immobilière 

AL_FR_Gold_970x250_t01

L’engouement pour le télétravail ne touche pas tous les secteurs. Certains géants de la tech ont profité de la crise pour s’installer un peu plus. Apple, par exemple, vient tout juste d’acquérir un nouvel immeuble en plein Manhattan.

A la mi-mars, en plein confinement, Amazon s’est offert l’immeuble de Lord & Taylor sur la cinquième avenue pour la coquette somme d’un milliard de dollars. Un espace qui était supposé abriter 2000 salariés. Mais avec la crise sanitaire, Amazon compte désormais 4000 nouveaux employés !

Facebook a récemment signé un bail de location au Farley Building, afin d’y accueillir 4000 nouvelles recrues. Au total, les GAFAM cumulent assez d’espace pour se permettre de recruter quelques 15000 personnes supplémentaires dans un avenir proche, rapporte le New York Times.