Snowflake est-il le nouveau « BlockBuster » californien ?

Snowflake, l’entreprise californienne spécialisée dans les services de cloud, a connu l’introduction en Bourse la plus prometteuse du secteur des technologies le 16 septembre dernier. Le jour de son lancement et en seulement dix minutes, la valeur de la société est passée de 3 à plus de 70 milliards de dollars à la Bourse de New York. Coup de marketing ou valorisation durable ?

40
Snowflake, la solution de cloud, qui a séduit Wall Street

Snowflake, le nouveau « miracle » californien ?

Si depuis le début de la crise sanitaire, Zoom est au cœur de toutes les conversations dans la Silicon Valley, une autre entreprise spécialisée dans les services de cloud fait beaucoup parler d’elle. Malgré une compétition élevée – comme Oracle ou Apple – Snowflake est l’une des solutions de cloud les plus populaires.

La société, créée par deux ingénieurs français, Benoit Dageville et Thierry Cruanes, en 2012, est désormais devenue le «nom le plus cher de toutes les technologies», selon MSNBC. Six ans plus tard, elle devenait déjà une licorne avec une valorisation de 1,5 milliard de dollars. Le célèbre investisseur américain Warren Buffet ne s’y est pas trompé et a largement investi dans la pépite de cloud computing via son fonds Berkshire Hathaway.

Introduite en Bourse le 16 septembre dernier, Snowflake a connu une explosion de 134% en clôture de première journée, et au passage Warren Buffet a touché le pactole de 800 millions de dollars.

AL_FR_logos_970x250

En 24 heures, Snowflake est devenu le logiciel le plus précieux de tous les temps et a fini par atteindre une valeur plus élevée que Uber, Dell ou encore General Motors.

Investir dans des actions Snowflake est-il sûr ?

Depuis le 16 septembre, de nombreux pro-Snowflake ont affirmé qu’il était difficile de perdre de l’argent sur le prix du premier jour d’une offre publique initiale.

Cependant, en une semaine, les actions de Snowflake ont chuté de 7,56% à 216$ le 23 septembre, contre 253$ le deuxième jour qui a suivi l’IPO.

Certains analystes s’accordent à dire qu’il ne s’agit pas d’un investissement durable.

Pourtant, d’après Siliconangle, Snowflake est un pari beaucoup plus sûr que Zoom, car les gens finiront par retourner sur leur lieu de travail et auront moins recours à la visioconférence – comparés aux services cloud, qui resteront toujours aussi nécessaires.

A lire sur trAdesources :”Bourse : Faut-il investir dans les compagnies aériennes ?

D’autres s’appuient sur la croissance du chiffre d’affaires de Snowflake : +130% au cours du premier semestre 2020.

Pourquoi des experts se méfient-ils ?

AL_FR_Gold_970x250_t01

Tandis que les journalistes ont qualifié l’introduction en Bourse de « blockbuster », des experts invitent à la méfiance.

En effet, MSNBC a signalé que les actions de Snowflake pourraient subir une « vente violente ». Selon Joey Frenette : « Les investisseurs introduits tardivement à la fête pourraient être traités avec une baisse amplifiée, d’autant plus que nous sommes au milieu d’une liquidation technologique ».

En réponse, le PDG de Snowflake, Frank Slootman, a répondu : «Une action vaut exactement ce que quelqu’un veut payer».