Saudi Aramco, la plus grosse «IPO» de l’histoire

Le géant pétrolier saoudien introduit aujourd’hui 1.5 % de ses parts sur le Tadawul, qui est l’indice de référence de la Bourse saoudienne. L’introduction en Bourse de Saudi Aramco est un événement historique scruté par tous les spécialistes financiers du monde entier. Tradesources vous explique pourquoi en quelques points.

699
Saudi Aramco ou l'introduction en Bourse du siècle

Une introduction en Bourse colossale

La compagnie pétrolière saoudienne est parvenue à lever 25,6 milliards de dollars (23 milliards d’euros). « Sa valorisation de 1.700 milliards en fait la société la plus chère du monde, loin devant l’américaine Apple », précise Le Monde dans son édition du 6 décembre. Pour rappel, Apple était valorisée 1.200 milliards de dollars.

Bref, cette « IPO » place Aramco loin devant tous les GAFA. Elle est même plus importante que celle du géant chinois de e-commerce Alibaba à la Bourse de New York, en 2014 qui avait levé 25 milliards de dollars. Un record à l’époque.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane, alias « MBS », avait, comme première intention, d’obtenir une évaluation de 2 milliards de dollars ! Une valorisation accueillie avec scepticisme par les experts.

AL_FR_logos_970x250

Quel est le prix de l’action Aramco ?

Après une période de souscription qui a duré dix-huit jours, Aramco a fixé le prix de son action à 32 riyals (soit environ 7 euros).

L’action d’Aramco a cependant augmenté soudainement ce matin de 10% – passant à 35.2 riyals – dès le passage des ordres de préouverture à la Bourse de Riyad à 07h30 sur le Tadawul, l’indice phare saoudien.

A LIRE SUR TRADESOURCES : COMMENT TRADER LE PETROLE ?

Où ira la majeure partie des fonds de l’IPO ?

Le prince héritier Mohammed ben SalmanD’après le magazine Capital, la « majeure partie des revenus ira au fonds souverain saoudien, le Public Investment Fund (PIF), en charge des investissements et qui ambitionne de conduire « la transformation économique de l’Arabie Saoudite »».

En d’autres termes, l’Arabie Saoudite envisage un vaste plan de réformes portant sur une diversification de son économie, encore très centrée et dépendante de l’exportation de pétrole brut.

Le nom du programme saoudien est « Vision 2030 », il est censé apporté une croissance économique durable au royaume. Il s’agit d’un cheval de bataille pour Mohammed ben Salmane.

Saudi Aramco est-il le n°1 du pétrole ?

La compagnie saoudienne est un géant du pétrole qui pompe environ 10% des réserves de pétrole mondiales. Elle est considérée comme un véritable mastodonte de l’or noir avec un chiffre d’affaires qui atteignait 355,9 milliards de dollars en 2018.

Saudi Aramco ne serait pas ce qu’il est sans les vertigineuses ressources pétrolières de l’Arabie Saoudite. La compagnie dispose de réserves pour plus d’un demi-siècle !

Les attaques contre Saudi Aramco ont elles eu un impact sur les investisseurs ?

AL_FR_Gold_970x250_t01

En septembre dernier, Saudi Aramco a été ébranlé par des attaques menées par des rebelles yéménites contre ses installations pétrolières. Elles ont eu comme conséquence immédiate un arrêt de la production. Le monde entier a retenu sa respiration, craignant une hausse effrayante des prix du brut.

Inquiets devant cette situation géopolitique pouvant impacter tout le Proche-Orient, Saudi Aramco avait cependant tenu à rassurer les investisseurs par des communiqués sur la stabilité de sa situation financière.

Son introduction en Bourse aujourd’hui, décrétée « halal » (conforme à la loi islamique) par les oulémas du royaume wahhabite, est un succès, qui place le prince Salmane en position forte pour opérer ses réformes et attirer les capitaux étrangers.