Qui est Neoen, pépite française de l’énergie renouvelable ?

Neoen est une entreprise française spécialisée dans l’énergie renouvelable et le stockage d’énergie. Cotée à la Bourse de Paris depuis 2018, elle est devenue l’une des coqueluches des investisseurs appâtés par le secteur prometteur des énergies renouvelables à l’aube de la crise climatique.

112
Neoen, la jeune pousse des énergies renouvelables, devenue la coqueluche des investisseurs

Une entreprise jeune mais à la forte croissance

Neoen est une entreprise relativement jeune. Fondée en 2008, elle a su croître rapidement pour devenir un acteur important des énergies renouvelables et développer une expertise certaine dans le stockage d’énergie.

Présente en Europe, en Océanie, en Amérique et en Afrique, Neoen a connu un développement rapide grâce à ses investisseurs de la première heure tel l’actionnaire majoritaire, Jacques Veyrat.

Ce dernier, à la tête du groupe Impala, a très tôt ressenti le potentiel de la jeune pousse française. Savoir où souffle le vent, c’est l’indispensable qualité commune à l’investisseur en Bourse et au développeur d’énergies renouvelables. Jacques Veyrat, lui, l’a senti très tôt souffler. En poussant Neoen à la Bourse de Paris en 2018, il a offert à cette dernière l’une des principales performances du SBF 120.

Elle devient aussi la première jeune entreprise française du secteur de l’énergie à dépasser le milliard d’euros de capitalisation. Mais cela ne semble pas suffire à Neoen.

Neoen veut changer de dimension

Son PDG et fondateur, Xavier Barbaro, veut voir plus loin. Sa production d’électricité doit augmenter. L’entreprise veut la porter à plus de 10 gigawatts contre 4,1 actuellement. Pour cela, Neoen a besoin de lever des fonds pour financer son développement. D’ici à 2025, Neoen prévoit, en effet, d’investir jusqu’à 5,3 milliards d’euros dans ses rêves de grandeur. C’est donc plusieurs levées de fonds qui auront lieu d’ici 2025.

Et cela commence dès cette année avec une première levée de 600 millions d’euros. Neoen propose à ses actionnaires de souscrire à des actions nouvelles au prix préférentiel de 28 euros, grâce à l’attribution de droits préférentiels de souscription.

A lire sur tradesources: “Total : touché mais pas coulé

Les principaux actionnaires de l’entreprise se sont déjà engagés à participer. Jacques Veyrat, à travers son holding Impala, et les deux autres investisseurs présents depuis la cotation à savoir la Banque publique d’investissement (Bpifrance) et le Fonds Stratégique de Participations (FSP) apporteront au moins 42 % des 600 millions d’euros de l’augmentation de capital prévue.

Les investisseurs tentés

Mais d’autres investisseurs pourraient être intéressés par une participation au capital de cette jeune pousse prometteuse.

Aujourd’hui, Neoen fait partie des entreprises qui intéressent tout particulièrement les traders. Elle dispose d’un fort potentiel de croissance et à l’avantage d’être une entreprise « pure player » du secteur des énergies renouvelables à une époque où bon nombre des géants du secteur, comme Total, envisagent leur transition énergétique. Neoen peut donc profiter de son avance pour s’imposer sur son marché. Et c’est un pari que seraient bien tenté de faire les investisseurs particuliers.