Métaux précieux : quelles tendances en 2020 ?

On les dit “valeurs refuges” quand les temps sont incertains. Les métaux précieux connaissent un grand engouement en ce début d’année. Avec des chiffres record pour l’or en 2019, l’argent et le palladium ne sont pas en reste. Une dynamique haussière suivie de près par les investisseurs.

799
Investir dans les métaux précieux, une tendance des marchés qui séduit

Cycle haussier pour les métaux précieux

Si de nombreux indices boursiers de premier plan atteignent de nouveaux records, le marché des matières premières continue d’afficher lui aussi des pics haussiers. Pas de tendance inversée. Les deux marchés affichent des performances positives.

AL_Banner_GetTheRightSignals_1000x300

Les investisseurs s’intéressent de près à la dynamique d’évolution des métaux précieux : or, argent, platine, palladium etc.

Pendant des années, aucune véritable tendance les concernant n’était dominante. A la suite des politiques accommodantes des banques centrales, des actifs comme l’or ou l’argent conservent plus que jamais leur statut de « valeur refuge ».

Les placements dans des actifs susceptibles de conserver leur valeur en période de crise n’ont jamais été aussi recherchés.

Les métaux précieux sont d’ailleurs considérés par la plupart des analystes comme des actifs qu’il est judicieux d’incorporer à son portefeuille actions.

Cette année encore, la politique monétaire des principales banques centrales restera déterminante pour la tendance de fond des métaux précieux.

L’or porté par le contexte géopolitique

Le métal jaune a connu son plus haut pic depuis six ans.

Certes, la politique monétaire des taux bas des banques centrales a dopé les investissements dans l’or, et la situation géopolitique a joué un rôle non négligeable, dominée par les tensions sino-américaines. Le cours de l’or dépend aussi beaucoup de la parité du dollar.

Au plus bas en 2009 lors de la crise financière, l’or se négocie actuellement à 1500 dollars l’once.

Le cours du métal réagira-t-il aux élections aux Etats-Unis ou encore à l’issue du Brexit ou réaffirmera-t-il son statut de valeur refuge ?

A lire sur Tradesources : Mark Mobius recommande d’investir sur l’or

L’argent, l’actif prometteur

Resté longtemps dans l’ombre de l’or, le métal gris surnommé parfois « l’or du pauvre », bénéficie de signaux positifs pour 2020 et demeure moins onéreux que l’or.

Il suit cependant un cycle qui ressemble à celui de l’or. Le ratio once d’or et once d’argent est d’ailleurs scruté à la loupe par certains analystes en métaux précieux.

Le cours de l’argent semble résister aux fluctuations de marché et ce métal reste très sollicité par les industriels dans le monde entier. Utilisé dans l’électronique, l’aéronautique, dans l’industrie médicale ou encore l’industrie automobile, il est même au service des énergies vertes, utilisé notamment dans la conception des panneaux solaires.

Une baisse de sa production a  cependant été observée en 2019 auprès des trois principaux producteurs (Mexique, Chili, Pérou).

Malgré un repli temporaire dû aux tensions entre l’Iran et les Etats-Unis, le cours de l’argent métal est ainsi passé de 16,46 dollars le 6 décembre 2019 à 18,31 dollars le 7 janvier dernier.

Le palladium, un outsider qui flambe

Peu connu du grand public, le palladium, métal précieux, recherché notamment par l’industrie automobile pour abaisser les émissions polluantes, est à surveiller de près cette année. Il s’est fait connaître du grand public notamment à l’occasion du scandale du dieselgate.

Matière première dont les ressources sont peu abondantes, le palladium est essentiellement produit par la Russie et l’Afrique du Sud. La montée en puissance de l’électrique et de l’hybride dans le parc automobile risque bien de booster la demande pour ce métal. Même topo pour le platine.

Considéré comme le meilleur investissement mondial tous actifs confondus, il connaît un cours exponentiel. Sa valeur a bondi de 58% en 2019. Le 17 décembre, son once a même dépassé les 2.000 dollars.

Le prix du palladium a quasi quadruplé depuis 2009, à +453%. Il pourrait atteindre près de 2.500 dollars l’once cette année, soit bien davantage que l’or… Le palladium fait figure de grand favori des matières premières pour les traders.

signaux de trading