Les acquisitions stars de 2022

10
Aquisitions

L’an passé, les acquisitions en tout genre ont été nombreuses. En 2022, elles ont agité, entre autres, le monde du jeu et celui des réseaux sociaux avec l’affaire Twitter – en plein procès pour exécuter l’accord conclu avec Elon Musk. Voici une liste de trois contrats à retenir pour 2022 jusqu’ici…

Acquisition de VMWare par Broadcom

Le fabricant de semi-conducteurs Broadcom a acquis VMW, provoquant une baisse des marchés concernés, l’action Broadcom chutant de près de 20 % dans le mois qui a suivi la transaction…et le rebond de l’été n’y aide pas. Pour le moment, la bourse ne semble pas tendre avec la société. Il faut dire que le marché des semi-conducteurs est en plein bouleversement, avec une demande accrue avec la reprise des économies post-covid, et sur fond de menaces de guerre en Asie. Un rebond n’est peut-être pas à exclure.

Microsoft met la main sur Activation Blizzard

Montant de l’opération : 68,7 milliards de dollars, pour 95,00 dollars par action. En clair : cette initiative a été perçus comme une étape importante de Microsoft pour intégrer le marché des jeux. Microsoft devient en effet la 3e plus grande société de jeux au monde en termes de chiffre d’affaires, juste derrière Tencent et Sony. Les franchises emblématiques concernées comptent «Warcraft», «Diablo», «Overwatch», «Call of Duty» et «Candy Crush».

Twitter : un feuilleton plus long que 280 caractères

Le 25 avril, le conseil d’administration de Twitter dit oui : pour 44 milliards de dollars, ils offrent le réseau social à Elon Musk. Mais coup de théâtre quelques semaines plus tard, lorsque Musk affirme qu’il suspend son offre en raison de déclarations « trompeuses » lors des négociations concernant les faux comptes sur Twitter. Selon lui, le nombre de « fake » est bien supérieur à celui qui a été évoqué par le réseau. Il est aussi reproché à la société d’induire en erreur sur certaines pratiques de sécurité et sur la manière dont elle lutte contre la fraude et les spam.

Mais la préoccupation du charismatique entrepreneur concerne aussi, voir surtout, le prix de l’opération, très élevé par rapport à la chute des marchés les semaines qui ont suivies. De quoi susciter quelques regrets. Certains experts financiers estiment qu’Elon Musk vient de signer sa plus lourde erreur depuis le début de sa carrière. Entre temps, les dirigeants de Twitter, favorables au maintien de l’accord, ont saisi la justice.

Et en France ?

Rappelons pour que pour le cas français en 2021, le géant de l’expertise PwC pointait une dynamique sur les chapeaux de roues, avec notamment, trois points mis en exergue :

« -Hausse historique des transactions de 57 % en valeur et de 24 % en volume entre 2020 et 2021 avec 130 mega deals.

-Près de 40 % des transactions réalisées en 2021 impliquent un fonds de capital-investissement, contre seulement un quart au cours des cinq dernières années.

-Vague de cessions dans tous les secteurs d’activité, favorisée par les processus de revue des portefeuilles ».

Mais la guerre a-t-elle changé la donne ? Au niveau des PME, oui, selon les conclusions du cabinet In Extenso parues dans Les Echos en avril, et selon des analystes de JPMorgan Chase & Co. Les fusions-acquisitions depuis janvier ont accusé une baisse de 29 % s’explique « par les tensions géopolitiques qui ont incité les grandes entreprises à reporter leurs projets de croissance externe » selon anytime qui constate, dans la foulée de PwC, que « les opérations menées par les fonds de « private equity » se maintiennent à des niveaux élevés ».

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Article précédentTrading : éviter les mauvais réflexes !
Article suivanteFinno – Notre avis sur l’appli financière
Chercheur et rédacteur spécialisé en finance de marché. Heureux Papa de deux enfants, Sébastien Allois contribue à diverses publications économiques, en français et en anglais. Ses thèmes de prédilection recoupent le Forex et les fonds indiciels.