La montée en puissance d’Instagram

Avec un milliard d’utilisateurs actifs, Instagram, star des réseaux sociaux, est devenue la plateforme incontournable des marques pour développer leur stratégie marketing. Les influenceurs sont au cœur du dispositif. Leurs salaires atteignent des sommets en fonction de leur notoriété.

980
Instagram devient une part entière d ela stratégie marketing des marques.

Instagram, la référence des millenials

Des millions d’utilisateurs amateurs de contenus visuels esthétiques s’inscrivent sur le réseau créé en 2010 par Kevin Systrom et Mike Krieger. Deux ans plus tard, Facebook réalise l’acquisition d’Instagram.

AL_FR_logos_970x250

Le réseau social se professionnalise. Il passe de 30 millions à deux milliards d’utilisateurs – dont un milliard d’utilisateurs actifs mensuels. Une base de données qui représente le tiers de l’humanité – un chiffre jamais atteint par un autre réseau social auparavant.

Un succès qui s’explique notamment par une campagne marketing intensive de Facebook. Il ne s’agit plus seulement de partage de belles photos. Pour de nombreux utilisateurs, Instagram finit même par se substituer à Google et remplit la fonction de moteur de recherche.

71% des instagrammeurs seraient âgés de moins de 35 ans. Certaines études ont démontré qu’ils interagissent davantage sur les médias sociaux que dans la vie réelle. La plateforme devient la plus directe et la plus efficace pour toucher une clientèle jeune qui consomme en ligne : les millenials.

Les marques ont vite saisi les enjeux commerciaux d’Instagram. Elles se tournent vers des campagnes en ligne moins chères et plus rentables sur le long terme.

L’avènement des posts sponsorisés

Un virage est pris en 2017, lorsque les entreprises obtiennent l’accès à des statistiques sur leurs « stories » et l’autorisation de publier des publicités, comme sur Facebook. Aujourd’hui, les posts sponsorisés sont régulés par le réseau avec la mention #ad.

Les marques ont de plus en plus recours aux influenceurs pour se développer sur Instagram. Le concept porte un nom, on parle d’ « influence marketing ». L’objectif est de créer un fort taux d’engagement.

Mode, tourisme, cuisine, sport, beauté, design, les domaines d’influence touchent souvent au « lifestyle », secteurs qui se prêtent volontiers aux contenus visuels.

Selon une enquête d’une société de marketing, citée par  le site capital.fr un influenceur touche en moyenne 1.642 dollars (1.491 euros) en 2019 pour un post sponsorisé contre 134 dollars (122 euros) il y a encore cinq ans.

Cette rémunération peut exploser pour les stars. La vedette de télé-réalité américaine Kim Kardashian toucherait entre 300.000 et 500.000 dollars le post !

Instagram, la recette gagnante de Facebook

Acheté par Facebook pour 1 milliard de dollars en 2012, Instagram en valait cent fois plus en 2018.

Instagram, la meilleure vitrine pour Facebook par vents et marées

Comme le rappelle Les Echos, rapportant les propos de la chaîne Bloomberg, « si elle était indépendante du groupe de  Mark Zuckerberg, la société lancée en 2010 serait valorisée plus de 100 milliards de dollars (85 milliards d’euros). Soit 100 fois plus que le montant initial en seulement six ans ».

al_fr_oil_970x250_v2b

Le réseau est toujours en forme aujourd’hui avec davantage de services, d’utilisateurs. Le e-commerce venant d’Instagram a la part belle dans les résultats de Facebook : 14,9 milliards de dollars de revenus grâce à la publicité au premier trimestre 2019 pour le groupe.

En 2018, le chiffre d’affaires d’Instagram représentait près de 16% du chiffre d’affaires de Facebook. Il pourrait dépasser la barre des 20% d’ici à la fin de l’année. Une nouvelle qui a plu aux marchés, puisque l’action Facebook a augmenté de 15% – passant de 176 dollars en 2018 à 204 dollars cette année.

Si Facebook a eu souvent maille à partir avec l’opinion publique, en raison de scandales à répétition, Instagram reste la meilleure vitrine pour le groupe en raison d’une croissance exemplaire et d’une perception positive. Des données qui peuvent expliquer l’évolution de l’action Facebook en Bourse.