L’or vert, le nouveau placement alternatif

Le cannabis est une matière première en vogue. On parle même de nouvel "or vert". De nombreuses start-ups, bien décidées à profiter de cette tendance, ont déjà fait une entrée fracassante sur les marchés boursiers. Financiers et milliardaires n’hésitent plus à prendre le parti du cannabis médical, voire même de la légalisation totale.

1224
Le cannabis, placement alternatif en vogue

L’or vert coté à la Bourse

Jadis, très prisé pour ses qualités textiles (tissage, cordage etc.), le chanvre occupe le devant de la scène économique pour ses propriétés médicinales. La tendance est à sa légalisation, notamment en Amérique du Nord.

AL_FR_logos_970x250

Aux États-Unis, l’industrie du cannabis légal a généré cette année 1.6 milliard de dollars et a créé plus de 211 000 emplois. La production de chanvre a augmenté de 368% sur un an, de 2018 à 2019. Une livre de cannabis se vend aujourd’hui entre 900$ et 1400$, soit plusieurs centaines de dollars de plus qu’en 2018.

Rien d’étonnant à ce que le cannabis devienne un secteur financier scruté par les investisseurs depuis plusieurs années.

Tilray [NASDAQ : WEED], une start-up canadienne crée en 2013, a été la première entreprise du secteur à se lancer sur les marchés en juillet 2018. Depuis de nombreuses entreprises spécialisées en cannabis à usage thérapeutique ont le vent en poupe sur les places boursières de New-York et Toronto.

C’est le cas, par exemple, d’Harvest dont l’action a clôturé en hausse de 0,87% la semaine dernière. De son côté, le canadien Aurora Cannabis vient d’annoncer son lancement de produits à base de CBD sur le marché américain.

A lire sur tradesources : “Faut-il trader sur le cannabis ?

Autre grand gagnant du trimestre, la société Hexo avec une hausse de 10,6% de la valeur de ses actions et une augmentation de 30% des recettes nettes sur le troisième trimestre 2020.

En ce moment, trois actions ont été repérées par les analystes pour être particulièrement abordables : Village Farm, Amyris Inc et Aphria. Elles sont toutes trois échangées entre $3 et $6.

Comment réagissent les investisseurs ?

Ils peuvent se montrer encore frileux, en raison du contexte culturel et moral. Mais ils sont capables aussi d’un enthousiasme, ayant frôlé à ses débuts la fièvre spéculative. D’autant que la parole se libère. Les analystes financiers n’hésitent pas à encourager les investissements sur ce nouvel actif financier. La ruée vers l’or vert ne fait que commencer.

Des personnalités publiques militent pour la légalisation, d’autres investissent sans gêne dans ce secteur porteur, à l’instar du rappeur Jay-Z.

Dernier en date : Elon Musk, PDG des entreprises Tesla et SpaceX,  qui a défrayé la chronique pour avoir fumé du cannabis en direct à la radio, a récemment félicité l’État de Californie d’avoir permis aux dispensaires délivrant du cannabis de rester ouverts pendant la pandémie.

 

Le COVID, un accélérateur de légalisation ?

al_fr_oil_970x250_v2b

Le confinement général dû à la pandémie a fait exploser la consommation de cannabis dans les États qui l’ont légalisée. Elle a ainsi augmenté de 50% dans l’Etat de Washington pendant cette période.

De plus, il a été annoncé que plus de 3 billions de dollars seront versés aux entreprises de l’industrie du cannabis dans le cadre du plan de relance économique proposé par le gouvernement américain.

Il semblerait que l’horizon se dégage pour l’or vert. Il y a deux jours, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a même déclaré à la presse qu’il était urgent de légaliser le cannabis dans tout le pays.