L’action Apple s’envole après la keynote

Wall Street a salué la performance d’Apple dont le titre s’envole après une keynote 100% digitale, confirmant la solidité et l’indépendance du groupe – celui-ci abandonnant les processeurs intel pour ses puces « maison ». Une autosuffisance technologique qui séduit les actionnaires.

4867
Le titre Apple s'envole en Bourse

Apple confirme son indépendance

Après sa première keynote d’ouverture de la WWDC 2020 (conférence annuelle des développeurs) entièrement digitale, diffusée le 22 juin simultanément dans le monde entier sur Internet, l’action Apple s’envole. Une performance saluée par Wall Street.

En fin de séance, le titre s’échangeait à 366.53 dollars, soit une hausse de 2,1%. La raison d’un tel bond ? L’annonce d’un processeur entièrement conçu par Apple et l’arrêt de l’utilisation d’Intel.

À cette déclaration, Intel a annoncé qu’il perdrait entre 3 et 4 milliards de dollars pour l’année 2020. Un coup dur en pleine crise sanitaire.

AL_FR_logos_970x250

Avec le souhait de produire les puces, cartes mères, cartes graphiques et autres micro-processeurs en interne, le géant à la pomme affirme son influence dans le monde des nouvelles et hautes technologies.

D’ailleurs, l’entreprise Advanced Micro Devices (AMD) perdra une commande de l’équivalent de cinq millions de cartes graphiques.

“La transition d’Apple vers une production indépendante va confirmer son intégration verticale”, rapporte l’analyste Katy Huberty de chez Morgan Stanley.

La Bourse valide la stratégie du groupe

Les spécialistes des marchés financiers analysent le rebond de l’action Apple comme une bonne opportunité d’investissement.

A lire sur tradesources : “Les bons plans actions d’après Morgan Stanley

L’institut Long Forecast prédit une action échangée à 281 dollars d’ici à la fin de l’année, avant de remonter à 345 dollars en 2021.

Tandis que l’analyste de Loop Capital Markets Ananda Baruah estime que le prix idéal de l’action serait de 280 dollars, le plus optimiste Brian White, analyste chez Monness Crespi vise sur un titre échangé à 370 dollars.

Horizon dégagé avec le succès de l’Apple Pay

Malgré l’enquête de la Commission européenne qui soupçonne le groupe de pratique anticoncurrentielle avec son service de paiement sur iPhone, Apple Pay continue sa progression entamée depuis le début de la crise du coronavirus.

La tendance des consommateurs à éviter de payer en cash lors de la pandémie a profité au service d’Apple. La méthode de paiement en ligne sans contact a affiché une hausse d’utilisation de 150%.

AL_FR_Gold_970x250_t01

Boosté par ce succès, Apple a annoncé lors de la keynote le lancement d’App Clips, une nouvelle technologie amplifiant la performance des apps de la marque. Elle permet un accès utilisateur ultra rapide sans avoir à télécharger les applications ou à créer des profils utilisateur distincts.

Malgré le contraintes des mesures de confinement et les fermetures d’Apple stores un peu partout dans le monde, Apple a toujours le vent en poupe et n’a pas stoppé le lancement de nouveaux produits tels que la iPhone SE, le MacBook Pro 13 pouces.

Le 30 juillet, Apple présentera les résultats de son troisième trimestre. Des chiffres qui seront d’autant plus révélateurs qu’ils couvriront une période jamais vu dans l’histoire de l’entreprise… et du monde.