Quelle est la tendance de trading pour l’été 2022 ?

43
Quelle est la tendance de trading pour l’été 2022?

Par quoi les investissements de demain seront-ils impactés ? Tour d’horizon de la tendance de trading pour cet été 2022 !

Première tendance de trading : des confinements sans fin

Bien que la crise sanitaire liée au coronavirus semble moins affecter certains marchés financiers aujourd’hui, la pandémie n’a pas été sans effet, en raison notamment des confinements à répétition. Au Printemps 2022, c’est la Chine qui est le théâtre de restrictions très sévères de mouvement. Ainsi, devant ce phénomène persistant, il convient de vérifier l’impact des cours les prochaines semaines, et les prochains mois, avant, pendant et après les confinements.

En tous les cas, les perspectives estivales 2022 semblent plus réjouissantes pour certaines devises comme l’USD. Selon les experts, on peut raisonnablement s’attendre à une clôture à 97,33 en 2022. D’autres devises pourraient relever la tête cette année. Ainsi, même si le dollar australien AUD a été très impacté en 2021, ce scénario devrait ne pas se reproduire cette année, à l’image, aussi, d’autres devises, comme l’euro.

En revanche, du côté de la Livre sterling, l’inquiétude ne fait que monter. En plus de la crise sanitaire qui a frappé la Grande-Bretagne, il se trouve que le pays a également été fortement impacté par le Brexit. Les futurs variants pourraient provoquer une nouvelle chute de la devise.

Seconde tendance de trading : des matières premières qui grimpent en flèche

C’est certainement LA variable motrice de ces prochains mois. Les matières premières ne cessent de voir leur prix à la hausse, avec des secteurs bien plus impactés que d’autres. Par exemple, le cours du blé a augmenté de 65%, ce qui reste considérable quand on compare les chiffres aux années précédentes. Par ailleurs, l’actualité géopolitique devrait avoir un impact considérable sur celui-ci. La Russie et l’Ukraine comptent parmi les plus importants fournisseurs de blé et de fertilisants de la planète. La première exporte moins en raison des sanctions, la seconde vit une tragédie humaine et économique.

Il faut toutefois noter que le blé n’est pas le seul cours concerné par cette forte augmentation. Tout le secteur de l’alimentation qui est aujourd’hui touché, comme par exemple le café, le cacao, ou l’huile.

D’autres secteurs sont également concernés, comme le textile (et plus précisément le coton), l’automobile, ou encore l’électroménager. Enfin, le gaz devrait lui aussi connaître une nouvelle hausse significative, d’autant plus que les décisions prises sur les réacteurs nucléaires ces derniers mois n’ont pas encore provoqué tous les effets attendus…

Troisème tendance de trading : des grands groupes bousculent le marché des actions

Au-delà des matières premières qui ont connu un bouleversement important ces derniers mois, ce sont également les grands groupes qui ont pu susciter l’intérêt des traders plus récemment. Parmi eux, on peut notamment évoquer Nestlé et L’Oréal qui ont décidé de se séparer récemment : une aubaine pour les bénéficiaires d’un portefeuille d’actions chez Nestlé ! En effet, le conseil d’administration a lancé une opération qui devrait être bien accueillie, en complément des dividendes qui continuent à être en hausse.

Enfin, l’OPA Veolia-Suez que l’on a connu en début d’année devrait aussi permettre aux traders de réaliser de beaux mouvements. À la suite de cette OPA de janvier dernier, Veolia a été contraint de céder sur certains marchés, comme le traitement des déchets. Ainsi, avec quelques recherches, et en suivant l’actualité, les traders en ligne peuvent réaliser des investissements qui leur seront profitables d’ici à la fin de l’année, grâce à ces mouvements.

Une année importante pour les cryptomonnaies

Enfin, dans une moindre mesure, il se trouve que les cryptomonnaies devraient aussi connaître beaucoup de mouvements pendant les prochains mois. Si les marchés évoluent sans cesse, notamment depuis les derniers événements de politique internationale, la décision de Gita Gopinath, au FMI, pourrait bien faire toute la différence.

En effet, alors que les cryptomonnaies sont parfois décriées dans l’actualité en France, la première directrice générale adjointe du FMI a fait une annonce en faveur du développement des cryptomonnaies, notamment du point de vue de sa réglementation mondiale.

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Article précédentÉlection et bourse : analyse des présidentielles 2022
Article suivantMarine Le Pen accéder à l’Élysée? Comment les marchés financiers réagissent
Chercheur et rédacteur spécialisé en finance de marché. Heureux Papa de deux enfants, Sébastien Allois contribue à diverses publications économiques, en français et en anglais. Ses thèmes de prédilection recoupent le Forex et les fonds indiciels.