Guerre commerciale : sur la voie d’une trêve ?

Le président américain Donald Trump aurait validé un accord commercial de première étape avec Pékin. Cet accord contiendrait une promesse du gouvernement chinois d’acheter davantage de produits agricoles américains. En contrepartie, les produits chinois bénéficieraient de réduction de droits de douane. Les investisseurs ne sont pas rassurés pour autant…

255
La Chine et les Etats-Unis sont sur le point de mettre fin à 19 mois de guerre commerciale

Les Etats-Unis et la Chine ont-ils enterré la hache de guerre ?

Dernier épisode en date du feuilleton des tensions commerciales sino-américaines qui durent depuis 19 mois, Washington et Pékin seraient sur la voie d’un accord commercial dit de « première étape ».

AL_Banner_GetTheRightSignals_1000x300

Donald Trump semble avoir lâché du lest, annonçant qu’il renonçait à imposer de nouveaux tarifs douaniers sur un volume de près de 160 milliards de dollars de produits chinois.

Ces droits de douane devaient être imposés en date du 15 décembre. Par la magie d’un tweet, le président Trump a effacé plusieurs chapitres de guerre froide entre les deux puissances. « Les tarifs douaniers prévus pour le 15 décembre ne seront pas imposés car nous avons trouvé un accord », a-t-il tweeté.

Le vice-ministre du Commerce chinois a salué l’accord, le jugeant « propice aux intérêts fondamentaux des peuples chinois et américain et du monde ».

Sur quoi porte l’accord exactement ?

Selon Pékin, le texte se réfère aussi bien à la propriété intellectuelle, aux transferts forcés de technologie, aux produits agricoles, au taux de change qu’aux conditions de l’entente commerciale etc.

Les autorités chinoises s’engageraient à acheter davantage de produits américains sur les prochaines années, notamment des produits agricoles. De leur côté, les Etats-Unis s’engageraient à diminuer progressivement les tarifs douaniers.

Aucun montant n’a été communiqué avec certitude pour le moment, même si le chiffre de 50 milliards de dollars en 2020 d’achats agricoles par Pékin a fuité. La prudence est de mise dans les deux camps.

Quelles conséquences sur le marché des actions ?

Ces annonces dans le sens d’une accalmie n’ont pas eu l’effet escompté sur les investisseurs en actions. Tout d’abord, l’accord n’a pas été entériné officiellement. Le marché reste dans l’attente d’une publication des détails de l’accord et de son application.

Bref, les investisseurs attendent des mesures concrètes, ce qui explique qu’il n’y a pas eu de bond du côté des marchés financiers.

Il faut replacer aussi l’accord dans son contexte géopolitique. Les sanctions commerciales américaines à l’encontre de la Chine ont fragilisé non seulement son économie, mais eu des répercussions sur l’économie mondiale.

Les mesures de rétorsion chinoises, qui devaient notamment frapper les automobiles manufacturées aux Etats-Unis, avaient ravivé les craintes du marché.

Exit la guerre commerciale, se dirige-t-on vers une embellie ?

Malgré certaines zones d’ombre autour de l’accord, des indicateurs économiques laissent entrevoir des lendemains meilleurs.

Tout d’abord, la Chine ne va pas si mal et son économie semble même avoir retrouvé une certaine stabilité. La trêve devrait favoriser encore davantage sa croissance.

Sa production industrielle affiche une progression en novembre de 6,2 % sur un an, contre 4,7 % en octobre. Selon La Tribune, ses ventes au détail, reflet de la consommation, ont aussi augmenté de 8%.

Aux Etats-Unis, des entreprises entrevoient une possibilité d’expansion en Chine avec la reprise de relations commerciales.

Quoi qu’il en soit les incertitudes pèsent toujours autant sur l’investissement aux Etats-Unis. Les marchés guettent les menaces de destitution qui planent sur Donald Trump.

signaux de trading