Disney remonte la pente malgré les pertes

L’action Disney se redresse portée par le succès de son service de streaming vidéo Disney +. Malgré les lourdes pertes du groupe dues à la pandémie du coronavirus qui a entraîné la fermeture de ses parcs à thème, Disney semble se ressaisir d’après ses derniers résultats trimestriels.

29
Disney limite la casse grâce à son service de streaming Disney+

Des pertes annuelles historiques

Le groupe Disney a enregistré cette année de lourdes pertes annuelles en raison de la crise sanitaire.

La fermeture forcée et prolongée de ses parcs dans le monde entier a eu un impact sévère sur ses résultats financiers. Selon le Los Angeles Times, de nombreux employés devraient être licenciés avant la fin de l’année.

Au premier abord, les résultats du quatrième trimestre du groupe ne sont pas bons, accusant une chute trimestrielle de 23%.

AL_FR_logos_970x250

“Le chiffre d’affaires du géant américain du divertissement a certes chuté de 23% durant les trois mois à septembre, à 14,71 milliards de dollars (12,46 milliards d’euros), mais les analystes s’attendaient en moyenne à ce qu’il tombe à environ 14,2 milliards”, précise Reuters.

Ce n’est pas pour autant une bonne nouvelle : comme le précise la revue Capital, c’est la première fois que Disney affiche des résultats négatifs en 40 ans.  « Avec deux trimestres consécutifs dans le rouge, il s’agit là aussi d’une première pour le studio américain depuis 1996”, ajoute le magazine français ».

Une bonne résistance malgré tout

Ce quatrième trimestre a pourtant été moins catastrophique que prévu, selon les analystes. Les résultats dépassant même les propres estimations du groupe. De quoi rassurer les investisseurs inquiets.

a lire sur tradesources : “Streaming vidéo en hausse : l’effet pandémie bien-sûr !

En conséquence, le 6 novembre dernier, l’action Disney a grimpé de 127 à 144 dollars.

Disney s’inscrit même cette semaine parmi les meilleures performances du Dow, profitant de la croissance soutenue de son offre en ligne Disney+ et du début de reprise de l’activité de ses parcs à thème.

Avec un vaccin bientôt disponible dans les pays occidentaux, Disney a également l’espoir de rouvrir ses parcs d’attraction l’été prochain, ce qui pourrait faire grimper son chiffre d’affaires d’ici à six mois.

Disney+ à un tournant

Le lancement de Disney+ s’est avéré être un plan B plutôt réussi pour le géant américain des médias et du divertissement, devenu un sérieux concurrent de Netflix. Pour Bob Chapek, le directeur général du groupe, le streaming est devenu la « clé de l’avenir de la compagnie » et une priorité.

Disney+ voit en effet ses abonnés croître de façon exponentielle et totalise plus de 73 millions d’abonnés un an après son lancement.

AL_FR_Gold_970x250_t01

Le service de streaming vidéo est devenu une alternative pour les studios Disney, notamment pour la diffusion de films dont les sorties en salles ont été annulées en raison de la crise sanitaire. Alors que les entrées cinéma représentent 30% de son chiffre d’affaires, les chiffres confirment la réussite de son virage vers le streaming”, analyse le quotidien Les Echos.

Mais, comme le précise Reuters, la plateforme Disney+ pourrait vivre un moment charnière en raison de l’expiration de l’offre d’essai gratuite d’un an de l’opérateur Verizon Communications.

La période des fêtes de fin d’année devrait être une opportunité pour gagner de nouveaux utilisateurs. Les superproductions Lego, Pixar et Marvel sont des rendez-vous très attendus de la saison de Noël !