5 matières premières agricoles à la hausse

La pandémie de Covid-19 a fondamentalement modifié la donne des marchés mondiaux. Alors que les actions traditionnelles connaissent une chute historique, des matières agricoles très sollicitées par les consommateurs du monde entier, pour leurs effets bénéfiques dans la lutte contre le virus, voient leur valeur progresser. Oranges, maïs, colza et blé sont en plein rebond.

961
Les matières premières agricoles en rebond pendant la crise sanitaire

Frénésie de courses alimentaires

Si près de 43% de la population mondiale est actuellement confinée, elle se concentre tout particulièrement dans les pays occidentaux où les restaurants, bars et autres lieux de rassemblement pour partager des repas sont fermés.

Résultat : les ventes de produits alimentaires en ligne et dans les supermarchés – pour les pays où les magasins sont encore ouverts – ont explosé.

Comme le rappelle Les Echos, « quand une épidémie se propage à travers la planète, forçant des centaines de millions de personnes à rester confinées chez elles , il est une réalité à laquelle les humains ne peuvent échapper : il faut manger. Les matières premières agricoles résistent donc mieux que les autres ».

AL_FR_logos_970x250

Les ventes du service “Drive” de Carrefour ont bondi de 65%, celles de Proxi Rurale ont augmenté de 39% et Proxi Urbaine +28%.

Une aubaine pour les groupes agroalimentaires, comme les producteurs d’orange et les marques de jus de fruit.

Alors que les organisations sanitaires encouragent à consommer de la vitamine C pour lutter contre le coronavirus, le cours du jus d’orange a bondi de 20% la semaine dernière et atteint 122,55 cents sur le marché new-yorkais.

Les céréales ont la cote

Alors que certains gouvernements craignent la pénurie alimentaire, dont les États-Unis, l’achat de denrées non-périssables (pâtes, riz) est en forte hausse.

“Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé mardi dernier à 3,7750 dollars, en hausse  de 1,27%.”, précise de la revue Terre Net.

Le soja, quant à lui est en hausse à 0,72% – également en livraison en mai en hausse de 0,75% la semaine dernière.

A lire sur tradesources:L’huile de palme en chute libre ?

Enfin, le blé arrive troisième au podium des céréales dans la tendance, atteignant 385 cents par baril, même si la céréale phare des agriculteurs européens a affiché une baisse le 1er avril chutant 335 cents le baril. Une conséquence de la chute du prix du baril du pétrole.

AL_FR_Gold_970x250_t01

Bref, les matières premières agricoles apparaissent de plus en plus comme des amortisseurs des marchés financiers et aiguisent l’intérêt des investisseurs.

Le colza en tendance haussière

Carburant “vert” mais aussi utilisé comme huile alimentaire, le colza connaît un fort rebond.

Pour la première semaine d’avril, “La tonne de colza regagnait 0,75 euro sur l’échéance de mai à 359,75 euros, tandis qu’elle perdait 1 euro sur l’échéance d’août à 364,75 euros, pour près de 2 500 lots échangés.”, rapporte Terre Net.